Grèce

drapeau Grèce

Grec moderne

Athènes

131 940 km²
11 119 000 habitants

Orthodoxes (98 %), musulmans (1,3 %), catholiques (0,7 %)

Euro (EUR)

République Unitaire

La Liberté ou la Mort

Plus d’informations : Guide | Conseils Pratiques | Liens utiles | Calendrier | Lexique

Guide Grèce

Maisons blanches sur fond bleu, vestiges de temples ensoleillés, criques et plages paradisiaques, la Grèce est à l’image de sa mythologie, polymorphe et passionnante.

Elle est formée de trois entités géographiques distinctes : la Grèce continentale, la presqu'île du Péloponnèse et les îles qui représentent un cinquième de la superficie totale de la Grèce.

Grèce continentale

A voir / A faire côté culture (du nord au sud) :

Les ruines romaines de Philippes correspondent à une ville antique de Macédoine orientale. Le théâtre, le forum et les thermes font partie des vestiges les mieux conservés du site, mais ce sont les basiliques paléochrétiennes qui attirent le plus l’attention, comme la basilique de Paul, l'un des plus anciens édifices de culte chrétien sûrement datés.

Les monastères des Météores forment un ensemble superbe de sept bâtiments suspendus au sommet d’énormes masses rocheuses grises, sculptées par l'érosion. Le départ de la visite se fait depuis la ville de Kalambaka. Un circuit de 17 km environ permet de faire le tour des monastères.

Delphes est un des sites archéologiques les plus connus et les plus grandioses du pays. On y trouve le sanctuaire dédié à Apollon auquel les croyants pouvaient poser leur question par l’intermédiaire de la célèbre Pythie qui rendait ses oracles. Outre le temple, le théâtre et le stade racontent une histoire qui laisse les visiteurs ébahis. L’emplacement géographique est tout aussi somptueux.

Athènes, la capitale, a pour emblème cette fabuleuse acropole qui s’élève au-dessus de la ville. L’ensemble est si grand qu’il semble être tout le temps en rénovation. Les monuments les plus visités sont les Propylées à l’entrée, puis le Parthénon et l’Erechthéion. N’hésitez pas à faire le tour du musée où une riche collection complètera votre visite. Les musées du reste de la ville valent également le détour pour tous les fans d’archéologie. Et la ville en elle-même, ses ruelles et son animation, reflète de son côté la Grèce d’aujourd’hui.

A voir / A faire côté nature (du nord au sud) :

La Chalcidique est cette presqu’île de la Macédoine que les Grecs nomment « le paradis secret de la Grèce ». Ses plages ne cherchent pas à rivaliser avec celles des îles des Cyclades, mais il s’agit pourtant d’une destination balnéaire tout aussi agréable. Ouranoupoli par exemple est une station très prisée par les touristes. Depuis Tripití, on peut rejoindre les criques d’Ammoulianí, l’unique île de Chalcidique.

Le Pinde est un massif montagneux de l'Épire, au nord de la Grèce. Les petits villages peuplent la région de Zagoria et des petits sentiers les relient les uns aux autres. Vers Kipi et Koukouli, vous trouverez de superbes ponts en arche. Les gorges du Vikos, le canyon le plus profond d’Europe, sont une des autres attractions de la région. À l’est, c’est le massif du Pélion qui sera le cadre de vos randonnées.

Le mont Olympe est la plus haute montagne de Grèce et représentait dans la mythologie grecque le domaine des dieux. L'ascension totale du mont se fait en général sur deux jours au départ de Priona.

Péloponnèse

A voir / A faire côté culture
(du nord au sud) :

Corinthe était l’une des cités les plus importantes de la Grèce antique et demeure une ville conséquente aujourd’hui. Les vestiges de l’Acrocorinthe (dont le magnifique temple dorique archaïque d'Apollon) dominent la ville et rappellent à quiconque son passé d’exception.

Mycènes est le royaume du héros homérique Agamemnon, qui conduit l'armée grecque lors de la guerre de Troie. Les vestiges sont succincts, mais une fois passée la fameuse porte des Lions, on peut tout de même se laisser prendre à imaginer la splendeur passée du palais mycénien.

Nauplie est une cité historique située en bord de mer à proximité de Mycènes. Elle est dominée par deux forteresses (Acronauplie et Palamède), respectivement grecque et vénitienne. La forteresse Bourdzi, sur un îlot, garde, elle, l’entrée du port.

Epidaure est célèbre pour avoir été un haut lieu de la médecine grecque durant l’antiquité, mais on le visite surtout aujourd’hui pour son théâtre qui a été magnifiquement préservé au fil des siècles. N’hésitez pas à tester son acoustique, elle y est considérée comme particulièrement bonne. Pendant l’été, des spectacles sans sonorisation y sont donnés le week-end.

À Olympie eurent lieu les premiers Jeux olympiques il y a plus de 2500 ans. On y allume traditionnellement la flamme olympique quelques mois avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, d'hiver comme d'été. Le temple de Zeus y domine les autres vestiges (gymnase, palestre et stade).

Au sud de la péninsule se trouve la citadelle de Mystras. Du sommet, la vue s'étend d'un côté sur toute la vallée de l'Eurotas et de l'autre, sur deux gorges s'enfonçant dans le massif du Taygète. Les monastères byzantins, les couvents, les palais, la forteresse, et les églises font de ce lieu un endroit magique où le temps semble s’être suspendu.

A voir / A faire côté nature (du nord au sud) :

Le golfe de Corinthe sépare le Péloponnèse de la Grèce continentale. Le pont Charilaos Trikoupis a été construit en 2004 pour rendre la circulation plus aisée entre les deux parties du pays. Les routes qui se faufilent entre mer et montagne vous mèneront à de charmants petits ports à l’écart des chemins touristiques.

À partir de Nauplie, la route côtière taillée à même la falaise jusqu’à Léonidion est de toute beauté. Vous passerez par exemple par Astros et sa fameuse plage, mais de nombreux autres petits spots risquent d’attirer votre attention au fil de votre voyage.

Le Péloponnèse se termine au sud par trois « doigts ». Restée très traditionnelle, cette splendide région réserve, côté mer comme côté terre, la possibilité de loger dans des maisons d’hôtes de charme, notamment dans la cité médiévale de Monemvassia, une des plus belles étapes du Péloponnèse au départ de laquelle on explore les petites criques et les ports de pêche de la région. Le relief tourmenté de la région du Magne parsemé de petites églises byzantines et de tours de défense en séduira plus d’un.

Îles grecques

Corfou et îles Ioniennes

Crète

Cyclades

Eubée et Sporades du Nord

Lesbos, Chios et Samos

Rhodes et les Sporades du sud

Conseils pratiques Grèce

Santé

Rien à signaler

Formalités

Carte nationale d'identité en cours de validité ou passeport

Saison idéale

Mai à Octobre

Pratique

Décalage horaire : Toujours 1h de plus qu'en France
Indice téléphonique : +30
Électricité : 220 V, 50 Hz

Liens utiles Grèce

Calendrier Grèce

17 février :

Carnaval de Patras
Défilés, chars, costumes, musique et joie de vivre font de ce Carnaval une fête à ne pas manquer. Plus d'informations

1 mars :

Lundi maigre (Katheri Deftera)
Grande fête populaire qui a lieu le 1er lundi du carême. Des carnavals ont lieu à travers tout le pays durant le week-end précédent.

25 mars :

Fête nationale
Commémoration de la révolution de 1821 qui mena à l’indépendance de la Grèce vis-à-vis de l’Empire ottoman et de l'occupant turc. L'indépendance ne fut obtenue qu'en juillet 1832.

24 juin :

Fêtes locales (Panighyria)
Tout au long de l’été les villages se relaient pour organiser des fêtes locales en l'honneur de leur saint patron respectif. Il vous suffira de repérer les dates des différents saints pour savoir où et quand aller assister à ces fêtes.

14 juillet :

Saint-Nicodimos à Naxos
Procession en soirée à Chora en l'honneur du saint, où tous les popes locaux participent.

23 juillet :

Fête de la Libération à Monemvassia
Célèbration de la libération de la ville en 1821 après 4 mois de siège. Monemvassia fut la première à se libérer des Turcs. Rendez-vous devant l'église Panagia Chrysafitissa pour faire la fête.

15 août :

Dormition
Célébration de l'Assomption (Dormition) de la Vierge.

28 octobre :

Fête nationale Oxi
Cette fête rend hommage au « non » (oxi) qui symbolisa le refus de l'ultimatum italien en 1940. Défilés militaires et religieux, fêtes, feux d'artifice, concerts animent la Grèce.

Lexique Grèce

Bonjour / Au revoir : yia sou / yia sou
Merci : efharisto
S'il vous plait : parakalo
Excusez moi : signomi
Je peux ? : Boro na
J’ai faim : Eímai peinasménos
Une bière s'il vous plait : Mia mpúra, parakalo
Combien ça coûte ? : poso kani?
Où est la gare ? la station de bus ? : Poú eínai to stathmό tou trénou / leōphoreíou gia ?
Où sont les toilettes ? : Poú íne i toualétes?
Je ne comprends pas : Den katalavéno

[Β],[β] se prononce [v]
[Γ], [γ] se prononce entre le [g] et le [r], [y] devant e et i
[Δ], [δ] se prononce [d]
[Θ], [θ] se prononce [th] comme think en anglais
[Λ], [λ] se prononce [l]
[Ξ], [ξ] se prononce [x]
[Ρ], [ρ] se prononce [r], il est roulé
[Φ], [φ] se prononce [f]
[Χ], [χ] se prononce [ch] (devant e et i) ou [kh]
[Ψ], [ψ] se prononce [ps]
[ΟΥ] se prononce [ou]

Plus d’informations : Guide | Conseils Pratiques | Liens utiles | Calendrier | Lexique

Haut de page | Reportages Grèce | Itinéraires Grèce


Ambassadeur
Icon_ambassadeur_20myko
1 reportage - 1 itinéraire
Destination favorite : Grèce

Votre voyage au meilleur prix


Ads_border

Les destinations recherchées