15 meilleures choses à faire à Rochefort (Belgique)

La petite ville de Rochefort est encerclée dans une boucle de la Lomme, sous les ruines inquiétantes d’un château médiéval.

La région autour de Rochefort est la Famenne, où les collines calcaires ont été creusées par les rivières Lomme et Lesse, créant des systèmes de grottes labyrinthiques.

Il y en a une en bordure de ville, tandis que les grottes infinies de Han-sur-Lesse, au sud, sont une destination célèbre, et font partie d’un domaine qui comprend toutes sortes d’autres attractions pour les visiteurs, comme des musées et un parc de safari pour les espèces européennes.

Les amateurs de bière connaissent peut-être Rochefort pour la Rochefort 10 de classe mondiale, une puissante bière brune brassée à huis clos par les moines trappistes de l’abbaye de Rochefort.

1. Grotte de Lorette-Rochefort

L’entrée de ce système de grottes n’est qu’à une courte distance de marche du centre de Rochefort et comporte six chambres souterraines.

La grotte porte un nom chrétien qui vient de la chapelle de Notre-Dame de Lorette à la surface.

Fait inhabituel, la grotte de Lorette descend brusquement, presque verticalement, dans la terre.

Une visite guidée de 90 minutes commence dans le nouveau pavillon avec un film, Videokarst, qui approfondit la géologie et les phénomènes tectoniques.

A 60 mètres sous la surface, vous serez dans la Salle du Sabbat où votre guide lâchera une petite montgolfière pour montrer l’échelle de cet espace qui ressemble à une cathédrale.

Il est suivi d’un spectacle son et lumière, avant de retourner, en clignotant, à la lumière du jour.

2. Grottes de Han-sur-Lesse

A cinq minutes au sud sur la N86, vous vous trouverez dans un immense domaine, entouré de grottes creusées dans une colline calcaire par la Lesse.

Au sud-est de l’entrée de la grotte, vous pouvez voir l’endroit où la Lesse plonge dans la terre par un gouffre au mystérieux Gouffre de Belvaux.

Il reste sous terre pendant deux kilomètres avant de remonter à la surface.

Les grottes de Han-sur-Lesse ont été cartographiées aux XVIIIe et XIXe siècles, mais elles étaient déjà fréquentées par l’homme depuis plusieurs milliers d’années.

Le seul moyen d’y accéder est un tramway d’époque, un objet d’un réseau de transport centenaire, qui part du centre du village.

On a découvert à ce jour 14,25 kilomètres de galeries époustouflantes, et on peut parcourir un parcours de deux kilomètres dans des chambres épiques éclairées par des LED à faible consommation d’énergie.

La plus grande salle est la Salle du Dôme, large de 150 mètres et dont le plafond atteint 127 mètres.

3. Parc Animalier du Domaine des Grottes de Han

Le Massif de Boine qui surplombe les grottes abrite un parc de safari indigène de 250 hectares qui a été ouvert pour la première fois en 1970 et qui présente les espèces qui résidaient autrefois dans les régions tempérées d’Europe occidentale . Les habitants du parc peuvent se promener dans de grands enclos, et peuvent être vus soit à pied depuis un sentier spécial, soit en “Safari Car”, une sorte de train touristique tiré par un camion.

Le parc compte une vingtaine d’espèces, dont des loups, des chats sauvages, des chevaux de Przewalski, des lynx, des bouquetins, des ours bruns, diverses espèces de cerfs, des vaches Highland et des ânes du Poitou.

Ce sentier de randonnée de cinq kilomètres est accompagné de postes d’observation à la cime des arbres, de bancs et de tables de pique-nique, ainsi que d’une navette qui vous conduira à l’enclos des ours.

4. Parcours Speleo

Les explorateurs rusés peuvent sortir des sentiers battus et jouer le rôle d’un spéléologue lors d’un voyage guidé dans les grottes de Han-sur-Lesse.

Vous serez équipés de bottes, d’une combinaison et d’un casque avec une lampe pour vous frayer un chemin dans la boue et les éboulis de la rivière et vous rendre dans des endroits interdits aux visiteurs ordinaires.

Le Parcours Speleo suit un thème libre, alors que vous chassez le trésor laissé par un groupe de brigands tristement célèbre qui se cachait autrefois dans les grottes.

Réservez en ligne pour éviter les files d’attente.

5. Le PréhistoHan

Les grottes de Han-sur-Lesse ont plus de 9 000 ans d’histoire humaine, ce qui a laissé derrière elles de nombreuses preuves datant du mésolithique à l’époque moderne.

Celles-ci sont exposées à l’exposition PréhistoHan, qui regorge de trouvailles comme des lances et des pointes de flèches, des poteries et des bijoux, dont la plupart datent de la fin de l’âge du bronze, il y a environ 3 000 ans.

Le musée couvre également l’histoire fascinante de la découverte des grottes, et possède des souvenirs de la première exploration complète en 1817. Vous pouvez visualiser une maquette à grande échelle du système, réalisée pour l’Exposition internationale de l’eau de Liège de 1939, et découvrir tout ce que vous devez savoir sur la géologie des grottes.

6. Han 1900

Notre dernière attraction au Domaine des Grottes de Han vaut toujours la peine, à tous égards, surtout si vous vous intéressez au travail et à la vie domestique dans la Famenne d’autrefois.

Han 1900 compte plus de 50 dioramas montrant des scènes de la vie quotidienne.

Le musée est enrichi de quelque 5 000 outils authentiques de l’époque et vous emmène dans des dizaines de lieux de travail, dont une boutique générale, une boulangerie, une blanchisserie, un cordonnier, un maréchal-ferrant, un ferblantier, une forge, un horloger, un tonnelier, un potier et bien d’autres encore.

7. Château Comtal de Rochefort

Pendant de nombreux siècles, jusqu’au début du XIXe siècle, Rochefort a été sous la surveillance du plus grand château de la Famenne.

Même s’il est aujourd’hui en ruine, le château comtal de Rochefort tient toujours la ville à distance de son arête rocheuse au pied de cette boucle de la Lomme.

En son temps, le château a été aux mains de certaines des plus importantes familles nobles de l’histoire de l’Europe occidentale, comme la Maison de La Marck.

Vous pouvez monter sur ce perchoir pour voir les pierres qui ont survécu, consulter les panneaux d’interprétation et vous imprégner d’une vue qui s’étend sur des kilomètres à travers Rochefort et la Famenne.

8. Malagne – Archéoparc de Rochefort

Il y a deux mille ans, il y avait une villa romaine palatiale juste à l’est de l’actuelle Rochefort et qui commandait une immense étendue de terres agricoles dans le nord de la Gaule.

Les ruines de la villa ont été soigneusement fouillées et étiquetées, et peuvent être explorées par des escaliers et des passerelles.

Sur les sentiers de l’Archéoparc, vous pourrez découvrir les anciennes espèces domestiques qui vivaient sur ces terres, découvrir les différents métiers de l’époque romaine et voir des reconstitutions des anciens bâtiments de la ferme et des outils de l’époque comme une moissonneuse tractée.

Le jardin et le potager romains, plantés de 350 espèces communes à l’époque romaine, en sont une belle illustration.

9. Château de Lavaux-Sainte-Anne

Au XVe siècle, le seigneur de Lavaux Jean II de Berlo, fidèle à Louis de Bourbon, évêque de Liège, fait construire ce beau château entouré d’eau à l’ouest de Rochefort.

Cette propriété n’a jamais eu longtemps une grande valeur stratégique, mais elle a été rendue plus habitable au fil des ans et est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles de Belgique, mêlant le gothique tardif à l’architecture de la Renaissance.

Il y a un puissant donjon avec des murs en calcaire de 2,5 mètres d’épaisseur, ainsi qu’un pont-levis et trois tours à dôme plus petites.

Le château est ouvert au public et compte trois musées à l’intérieur.

Le mode de vie des seigneurs de Lavaux est illustré par un instantané de la vie domestique dans les années 1600.

Au musée du premier étage, vous pouvez étudier l’écologie et l’histoire naturelle de la région de la Famenne, tandis que les caves et les cachots tentaculaires présentent une exposition sur la réalité de la vie paysanne de la Famenne dans les années 1800 et au début des années 1900.

10. L’abbaye de Rochefort

L’abbaye cistercienne Notre-Dame de Saint-Rémy est une agréable promenade en amont du centre ville, bien que l’accès soit limité à l’église abbatiale.

L’histoire de l’abbaye remonte à un monastère cistercien de religieuses au XIIIe siècle, qui a été remplacé par des moines en 1464. Le monastère a été supprimé et démoli en 1797 pendant la Révolution française, mais en 1887, un moine de l’abbaye trappiste d’Achel a refondé l’abbaye de Rochefort sur ce site.

La brasserie trappiste, source de revenus depuis 500 ans, est célèbre dans le milieu de la bière pour ce qui est peut-être le meilleur quad du monde (Rochefort 10). L’Ordre cistercien de la stricte observance fait sortir l’abbaye de la carte touristique, mais vous pourrez visiter l’église peu décorée pour assister aux prières.

11. Bière Rochefort

Cet isolement exigé par les moines signifie que vous ne pouvez pas visiter la brasserie, et il n’y a même pas de café sur place.

Mais bien sûr, il y a des brasseries, des cafés et des restaurants à Rochefort, notamment sur la place Roi Albert 1er, qui stockent tous de la bière de Rochefort.

Ces bières brunes trappistes authentiques sont brassées par fermentation haute, et avec de l’eau encore tirée d’un puits historique du monastère.

Il n’y en a que trois dans l’alignement de Rochefort : Le plafond rouge 6 (7,5 %), le plafond vert 8 (9,2 %) et le célèbre plafond bleu 10 (11,3 %). La Rochefort 10, une quadruple, est l’une des bières les plus appréciées au monde. Elle est brassée avec deux malts, le pils et le malt caramel, deux types de houblon, et son moût contient du sucre candi.

Et si Rochefort 10 est sans aucun doute puissant à (11,3 %), sa force se cache sous un riche palais de pruneau, de cerise et de sucre brun.

Arrêtez-vous chez Drink Scaillet, un distributeur de bière dans la banlieue de Rochefort, pour rapporter quelques bouteilles chez vous.

12. Autrucherie du Doneû

Du week-end de Pâques à la mi-novembre, vous pouvez visiter le seul élevage d’autruches agréé par l’UE en Belgique.

L’Autrucherie du Doneû élève également des émeus et des nandous, et dispose d’un emplacement très pittoresque sur le terrain d’un château.

Les autruches inspirent beaucoup de fascination, pouvant atteindre une vitesse de 100km/h et offrant un coup de pied mortel pour la défense.

Vous pourrez les voir dans leurs enclos et même assister à leurs curieux rituels de cour.

Dans le cadre d’une visite, vous pouvez essayer une crêpe à base d’œuf d’autruche au café, et il y a un magasin qui vend toutes sortes de produits dérivés de l’autruche.

13. Anticlinal de la Cluse du Ry d’Ave

Un voyage de dix minutes au village d’Ave-et-Auffe vous amènera à une merveille géologique, sur la rive droite du ruisseau Ry d’Ave.

A travers le feuillage de la N86, vous apercevrez un anticlinal calcaire, un énorme pli convexe dans la roche.

Ici, une grande pression causée par le mouvement tectonique a entraîné le regroupement des couches sédimentaires en un arc de 35 mètres de haut.

L’anticlinal de la Cluse du Ry d’Ave est du Dévonien moyen, datant d’environ 400 millions d’années, et la roche la plus ancienne se trouve au centre de l’arche.

14. Parc des Roches

Sur les deux rives de la Lomme, au milieu de Rochefort, il y a un parc avec des installations pour ajouter un peu de plaisir ou de détente à une journée ensoleillée.

L’attraction principale est la piscine extérieure chauffée, avec des tarifs réduits pour les enfants.

Juste à côté, vous trouverez un mini-golf, ainsi que des courts de tennis et une grande aire de jeux pour les enfants, clôturée par des haies.

Les deux rives sont reliées par une passerelle, et il y a beaucoup d’espace herbeux pour les pique-niques.

15. Centre d’animation Permanente Du Rail Et de la Pierre

Dans l’ancien hôtel de ville de Jemelle, à quelques minutes à l’est et dans la commune de Rochefort, se trouve un petit musée consacré à l’histoire et à la géologie ferroviaire de la région.

Ces deux sources de revenus ont longtemps été importantes pour Jemelle.

Les enfants vont adorer le chemin de fer miniature et il y a une foule de souvenirs de trains, y compris des outils, des uniformes, des affiches, des photos, des panneaux, des consoles de train et des billets, ainsi que des dioramas.

Vous découvrirez également les braves exploits de résistance des cheminots belges pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le musée comprend deux salles qui traitent de la géologie locale et de l’histoire de Lhoist, qui est ici depuis 1924. Jemelle est le siège de la société minière Lhoist et la carrière de la ville fournit de la chaux vive à l’industrie sidérurgique en Belgique et au Luxembourg.