15 meilleures choses à faire à Malmedy (Belgique)

Cette ville située dans une profonde vallée boisée des Ardennes a une histoire qui commence avec la fondation d’une abbaye au 7e siècle.

Pendant plus d’un millénaire jusqu’à la Révolution française, Malmedy a appartenu à l’Abbaye princière de Stavelot-Malmedy, contrôlée par 77 princes-abbés successifs.

L’église abbatiale est finalement devenue une cathédrale, et dans les années 2010, le complexe du monastère, avec ses 1 300 ans d’archéologie, a été transformé en un musée révélant l’histoire de la ville.

Pendant la bataille des Ardennes, Malmedy a été le théâtre d’un massacre de prisonniers de guerre américains par la Waffen-SS.

Sur le site de l’atrocité, vous pouvez visiter un musée qui présente l’offensive des Ardennes et l’atrocité qui a eu lieu au carrefour de Baugnez en décembre 1944.

1. Cathédrale Saints-Pierre-et-Paul et Saint-Quirin

Ce qui est aujourd’hui une cathédrale, était l’église de l’abbaye de Malmedy jusqu’à ce qu’elle soit supprimée en 1796. L’abbaye de Malmedy a été fondée par Saint Remaclus dans les années 600, mais la magnifique église baroque tardive est le résultat d’une reconstruction qui a eu lieu dans les années 1770 et 80, juste avant la disparition de l’abbaye.

La façade est épurée mais impressionnante, avec des pilastres ioniques et deux solides tours carrées.

Il y a beaucoup d’art à découvrir à l’intérieur, dont une grande partie est antérieure à la construction de l’église.

Découvrez la chaire impeccablement sculptée du XVIIIe siècle et les confessionnaux de la fin du XVIIe siècle.

Découvrez la sculpture de la Vierge à l’enfant de Jean Del Cour (1627-1707), et le reliquaire de Saint Quirinus de Neuss, réalisé au XVIIIe siècle.

2. Malmundarium

En 2011, l’ancien complexe de l’abbaye de Malmedy a rouvert ses portes en tant que musée de premier ordre où l’on peut retracer l’histoire de la ville en suivant plusieurs filières différentes.

Il y a une exposition sur l’industrie locale du papier, apparue pour la première fois sur les rives de la Warchenne en 1726, et vous pouvez tout savoir sur le commerce du tannage, en activité depuis le XVIe siècle jusqu’en 1996. Les célébrations du carnaval unique de Malmedy, le Cwarmê, sont riches en détails avec des costumes, des artefacts et des photographies. L'”historium” offre une chronologie de la ville, de sa fondation en 648 aux sombres chapitres de la Seconde Guerre mondiale.

Le Malmundarium, qui se trouve à côté de la cathédrale, possède un trésor, plein de précieux ornements liturgiques en or et en argent.

3. Baugnez 44 Centre historique

Au cours de l’hiver 1944-45, Malmedy fut prise dans l’offensive des Ardennes, au cours de laquelle l’armée allemande fit une dernière tentative pour briser les lignes alliées qui avançaient.

L’excellent centre historique Baugnez 44 se trouve sur le site même du massacre de Malmedy, où en décembre 1944 84 prisonniers de guerre américains non armés ont été assassinés par une unité Waffen-SS notoire.

Ce fut l’une des nombreuses atrocités commises par la même unité dans la région, faisant 362 prisonniers de guerre et 111 civils morts.

Utilisant des armes, des équipements, des véhicules et d’autres objets authentiques de la Seconde Guerre mondiale, le musée présente 15 dioramas grandeur nature soigneusement rendus qui racontent l’histoire de la Bataille des Ardennes.

Deux de ces scènes sont installées avec un son et un éclairage immersifs.

A la fin, il y a un film qui raconte le massacre, qui a eu lieu le 17 décembre 1944.

4. Mémorial du massacre de Malmedy

Après avoir visité le centre historique de Baugnez 44, vous pourrez vous rendre au carrefour de Baugnez, aujourd’hui jonction de la N62 et de la N632, où se trouve un mémorial discret mais solennel pour les victimes du massacre.

Il y a un mât de drapeau sur un parterre de fleurs en forme d’étoile et un mur de pierre incurvé.

Sur le mur, vous verrez des blocs d’ardoise plus sombres, chacun portant le nom d’une des 84 victimes du massacre.

La plaque murale se lit comme suit : “À la mémoire des soldats de l’armée américaine qui, alors que des prisonniers de guerre étaient massacrés par les troupes nazies à cet endroit le 17 décembre 1944”, suivi de : “Nous sommes ici résolus à ce que ces morts ne soient pas morts en vain” par Abraham Lincoln.

5. Rocher de Falize (Rocher de Warche)

Malmedy et sa commune élargie peuvent être le point de départ de dizaines de promenades dans la nature sauvage des Ardennes ou des Hautes Fagnes.

Si vous devez en choisir un pour commencer, vous pourriez faire le petit voyage jusqu’au charmant village de Bellevaux, point de départ de la promenade circulaire autour des hauts murs de la vallée de la Warche.

Sur cette promenade de 9,5 kilomètres, adaptée aux familles, vous arriverez au Rocher de Falize, posé comme une chaire sur la Warche.

Cette dalle de quartzite dure a résisté aux forces qui ont usé la vallée en contrebas, et mesure 70 mètres sur 50.

Selon la légende, c’était autrefois un lieu où les sorcières se rencontraient.

6. Cyclisme

Malmedy fait partie du réseau RAVeL, qui comprend plus de 1 350 kilomètres de voies vertes sur d’anciennes lignes de chemin de fer et des chemins de halage des canaux.

Mais en plus de cela, il y a aussi 850 kilomètres de chemins, pour la plupart pavés et sans circulation, sur un réseau régional “nodal” qui vous permet de tracer votre propre itinéraire à travers les Ardennes et les Hautes Fagnes en utilisant des carrefours numérotés.

La route RAVeL qui passe par Malmedy est la ligne 45, et comme il s’agit d’une ancienne ligne de chemin de fer, il y a toujours une pente douce, même sur un terrain accidenté des Ardennes.

Les fans de F1 pourraient utiliser le RAVeL pour se rendre au Circuit de Spa-Francorchamps et ensuite visiter l’excellent musée du circuit à Stavelot, non loin de là.

Les vététistes peuvent quant à eux se rendre dans le plus grand parc à vélos du Benelux, à la Ferme Libert, qui attire des cyclistes de toute l’Europe pour ses pistes de quadruple cross, de descente, de cross-country, d’enduro, ses zones de trial, etc.

7. Cascade du Bayehon

Vous n’aurez pas besoin de quitter la municipalité de Malmedy pour visiter la deuxième plus grande chute d’eau de Belgique, qui se trouve non loin du village de Longfaye.

Si vous êtes à pied, vous pouvez rejoindre la Cascade du Bayehon par un sentier qui suit la rivière Bayehon en amont à travers un terrain boisé sauvage.

La chute d’eau tombe dans un canyon en descendant d’une hauteur de neuf mètres.

Ce qui vous frappera tout de suite, c’est le ton rougeâtre de l’eau, conséquence de la teneur en fer des roches sous les tourbières à la source du Bayehon.

Et comme le Bayehon s’élève à partir de tourbières absorbantes, il peut s’écouler quelques jours avant que les précipitations n’affectent le volume de la chute.

8. Maison Villers

Tout près de la place Alber Ier se trouve un magnifique hôtel particulier de style Louis XV construit en 1724. Son premier propriétaire fut un certain Quirin Joseph Dester, conseiller du prince-abbé de Stavelot-Malmedy.

Avec cinq baies, un toit en mansarde et une douce fenêtre d’imposte en demi-cercle sur le portail, la Maison Villers est construite en brique, mais avec du grès taillé sur ses fenêtres, ses pierres d’angle et sa porte.

L’intérieur, qui peut être visité le week-end, présente un décor qui a résisté à l’épreuve du temps, avec des carreaux de Delft, des stucs et des boiseries qui brossent un tableau des goûts bourgeois du XVIIIe siècle.

Voyez la cheminée carrelée et le lustre en verre dans la salle de chasse, les grandes toiles peintes et la cheminée en marbre dans la salle de musique et la cuisine, qui est presque entièrement revêtue de carreaux de Delft.

9. Circuit de Spa-Francorchamps

Le Grand Prix de Belgique se déroule vers la fin de l’été à dix minutes à l’ouest de Malmedy sur le très prisé Circuit de Spa-Francorchamps.

Datant des années 1920, ce parcours est loué pour son environnement boisé dans les Ardennes, qui descend et remonte de la vallée du ruisseau de l’Eau Rouge.

Cela crée l’une des sections les plus célèbres du sport automobile, à Eau Rouge/Radillon, où le parcours descend à gauche puis monte dans une longue droite aveugle.

Chaque année, entre la mi-mars et la mi-novembre, il se passe quelque chose tous les jours au Circuit de Spa-Francorchamps, et ce parcours de renommée mondiale est ouvert aux visites.

Vous découvrirez bien sûr l’Eau Rouge/Radillon, mais aussi le podium, les paddocks, la salle de contrôle de la course, la salle de presse et les cabines des commentateurs.

10. Brasserie de Bellevaux

Si vous souhaitez passer un peu plus de temps à Bellevaux le week-end, c’est notamment pour cette microbrasserie familiale.

Vous pouvez vous arrêter à la taverne pour goûter la gamme de six bières à noyaux de la Brasserie de Bellevaux, non filtrées, non pasteurisées et brassées avec une fermentation haute.

Il s’agit d’une tripel, d’une blonde, d’une brune, d’une witbier, d’une donker et de la bière aux fruits Framboise.

Il y a un menu pour les collations et les déjeuners légers comme le croque monsieur et la salade de chèvre chaud.

Des visites guidées ont également lieu tous les samedis et dimanches à 16h30, vous permettant de découvrir toutes les étapes, du maltage au brassage, en passant par l’ébullition, la fermentation et la mise en bouteille.

11. Le Grand Tour

La municipalité de Malmedy s’étend sur un vaste espace, comprenant des paysages émouvants, des monuments naturels à couper le souffle et de vieux villages attachants avec des maisons à colombages.

Il y a tellement à voir que l’office du tourisme a prévu un Grand Tour de 60 kilomètres dans la région, qui prendra environ trois heures avec des arrêts réguliers.

C’est peut-être le meilleur moyen de faire connaissance avec Malmedy si vous avez peu de temps, et il y a beaucoup de lieux sur cette liste comme Baugnez, Bellevaux, le Rocher de Falize et la Maison Maraite.

Vous pouvez vous procurer une brochure à l’Office de tourisme.

12. Films

En 2015, un cinéma multiplex ultramoderne a ouvert sur le site d’une ancienne usine de papier à Malmedy.

Baptisé Moviemills, c’est un go-to de divertissement pour toute la partie sud de la région de Verviers, avec cinq salles et un total de 750 places (310 dans la plus grande salle). Élégant, moderne et confortable, Moviemills est unique dans la région grâce au système de son Dolby Atmos 3D installé dans l’une des salles et annoncé sur l’affiche comme “Atmos”. Naturellement, c’est un endroit où l’on peut voir les dernières superproductions hollywoodiennes, mais le cinéma francophone y est pour beaucoup, de même que les films indépendants internationaux et les films destinés à la population germanophone importante de la région.

13. Château de Reinhardstein

Venceslas Ier, duc de Luxembourg, a construit ce château au nord-ouest de Malmedy au milieu du XIVe siècle.

Mais ce perchoir rocheux qui contrôle la vallée de la Warche a une longue histoire de fortifications, remontant aux Celtes et incluant les Romains et les Carolingiens – et cette construction du 14ème siècle a incorporé des éléments de châteaux plus anciens.

Au XVIe siècle, la propriété passa aux mains de la puissante famille Nassau, mais à la suite de la Révolution française, elle fut abandonnée et brièvement exploitée pour la pierre.

Le château de Reinhardstein a finalement été sauvé dans les années 1960 lorsque Jean Overloop (1915-1994), un amateur, a réalisé une reconstitution fidèle du bâtiment à l’aide de gravures antiques du XVIIIe siècle.

A l’intérieur, le château a été entièrement rénové et dégage une atmosphère médiévale avec ses tapisseries, ses peintures, ses vieux coffres, ses candélabres et ses armures.

Au cours d’une visite guidée d’une heure, vous visiterez la salle des chevaliers, la salle de garde, la chapelle et les appartements du château.

14. Maison Maraite, Bellevaux

Près des rives de l’Amblève, à Bellevaux, vous serez confronté à l’une des plus jolies maisons à colombages de la région.

Voici la Maison Maraite, avec un panneau portant la date de 1592. On pense que ce bâtiment blanc aux poutres merveilleusement bancales est peut-être encore plus ancien.

On sait que la Maison Maraite a été construite par les seigneurs de Belvâ comme résidence pour le personnel domestique de leur château, qui était situé un peu plus bas sur la pente vers la rivière.

15. Cwarmê

Malmedy a la réputation d’être une ville de bonne humeur, et a une façon unique d’observer le carnaval, qui dure quatre jours, du vendredi précédant le carême au mardi gras à minuit (Mardi Gras). Il y a un carnaval à Malmedy depuis le milieu du XVe siècle au plus tard, lorsque la première mention du Cwarmê a été enregistrée, mais la célébration remonte probablement à bien plus loin.

Et, comme pour les carnavals dans toute l’Europe, le Cwarmê a été interdit à plusieurs reprises au fil des ans, aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, et pendant les guerres mondiales.

Un grand appel aux “entreprises” et aux groupes y participe, et ces organisations ont contribué à préserver les traditions du Cwarmê au fil du temps.

Il y a une distribution de 15 personnages traditionnels dans chaque célébration.

Le plus emblématique d’entre eux est le Lu Haguète, qui parcourt la ville en portant un chapeau avec des plumes d’autruche et en attrapant au hasard des gens avec un instrument en bois, les invitant à s’agenouiller et à demander pardon.

Les grands jours sont le dimanche où a lieu la grande procession, et le mardi gras, où une effigie de Lu Haguète est brûlée sur la place Alber Ier.