Découvrir la Bolivie à travers sa culture riche et ancestrale

Avant de se rendre dans un pays, il est toujours important d’en savoir un peu plus sur les coutumes et la culture. La Bolivie n’échappe pas à la règle d’autant qu’elle est partagée entre traditions récentes et ancestrales. Faisons donc le point sur cette richesse et découvrons-la à travers différents visages.

La nourriture En Bolivie

Connaître un pays, une culture, cela peut passer par la nourriture. En effet, elle nous en apprend beaucoup et est souvent différente de ce que nous connaissons. Les plats sont préparés avec des ingrédients locaux qui varient en fonction des régions.

Par exemple, à l’occident on utilise beaucoup le Quinoa ou la pomme de terre et les plats sont assez épicés. A l’orient, les légumes, le poissons et le manioc dont utilisés couramment.

Mais il y a des plats typiques qu’on retrouve presque partout :

  • La soupe de cacahuète : Une soupe avec de la cacahuète, de la viande et des légumes ;
  • Les empanadas : Un classique dans les pays d’Amérique du Sud. Des chaussons farcis avec différents ingrédients comme la viande, les légumes ou du fromage ;
  • Sandwich de Chola : Un sandwich avec de la viande de porc vendu dans la rue par des Cholitas (Femme d’origine indigène) ;
  • Cunape : Des boules de fromage et manioc  qu’on peut trouver partout !

Les Cholitas

J’ai évoqué ces femmes juste au-dessus. En effet, les Cholitas sont des figures très importantes en Bolivie. Le terme Cholita signifie “Femme d’origine indigène Quechua ou Aymara” et cette tradition se transmet de génération en génération.

On les reconnait facilement et ne passent pas inaperçus. Elles ont une grande tresse noire avec des habits colorés et un chapeau sur la tête.

Elles possèdent souvent des commerces un peu partout dans le pays, en campagne comme dans les grandes villes telles que la Paz ou Santa Cruz de la Sierra.

Mais si vous voyagez en Bolivie, il ne faut surtout pas rater leur spectacle. Celui-ci est assez atypique car il s’agit de lutte féminine pour pointer du doigt les inégalités et le racisme qu’elles ont subi.

Les langues parlées en Bolivie

Si vous vous rendez en Bolivie, vous savez sans doute que l’espagnol est fréquemment parlé. Vous avez raison même si c’est plutôt le Castellan, suite à la colonisation par les Espagnols.

Mais vous devez aussi savoir qu’il y a des personnes, dans les grandes villes et surtout en périphérie, qui utilisent des langues indigènes. Et il y en a beaucoup ! 36 langues comme le Quechua ou l’Aymara.

Ne soyez donc pas surpris si on ne vous comprend pas.

Comme la politique linguistique du pays est de conservé cette culture, il y a souvent des panneaux traduits au minimum en deux langues.

Le Carnaval d’Oruro

Le carnaval d’Oruro est une fête célébrée dans toute la Bolivie mais surtout dans la ville d’Oruro. Un peu comme le carnaval de Rio, c’est un grand rassemblement festif entre février et mars qui vaut le détour. Un mélange entre traditions catholiques et coutumes indigènes.

Des danses, des déguisements et des défilés époustouflants vous attendent.

Pour conclure

La Bolivie n’est pas qu’un pays avec de magnifiques paysages ou de superbes activités. C’est aussi un lieu  marqué par une culture forte et conservée qu’il faut absolument découvrir. Les exemples ci-dessus ne sont qu’une infime partie de ce que vous pourrez voir pendant votre voyage.